INVERNESS, 
À LA CROISÉE DES
COMMUNAUTÉS
CULTURELLES

ACCÈS RAPIDES

Ligne

  a

Le bureau est fermé tous les vendredis. 
Vacances estivales 2020: 19 juillet au 1er août 2020
Période des fêtes 2020: 21 décembre 2020 au 4 janvier 2021

Inverness, joyau de la MRC de L'Érable, se distingue par son histoire représentative de la mixité des cultures qui ont fondé le Canada actuel et par l'importance qu'elle occupa aux niveaux économique, juridique, éducatif et artistique.

Mixité des cultures

Avant l'arrivée des colons, Inverness était un des territoires de chasse de la nation Abénakise. Dans la première moitié du 19e siècle, alors que commence à s'intensifier l'immigration des îles britanniques et que les terres des premières seigneuries et cantons du Bas-Canada sont saturés, de nouveaux territoires s'ouvrent à la colonisation. En 1929, arrivent ainsi à Inverness 12 familles écossaises de l'île d'Aran.  Se joindront ensuite à eux, d'autres pionniers écossais, des irlandais orangistes et catholiques, des loyalistes américains et des colons francophones. Douze églises, de six confessions religieuses, seront érigées à Inverness, témoins de la cohabitation des fondateurs! 

Inverness est représentative de l'histoire de la colonisation des cantons canadiens éloignés. La municipalité est située sur la route des chemins Craig et Gosford, empruntés par la diligence qui reliait Boston à Lévis, qui fut la première voie de pénétration pour les immigrants de la première moitié du 19 siècle. 

Haut lieu économique, juridique, éducatif et artistique

Dès sa création, Inverness connait une croissance rapide et devient un centre économique important dès le début de la deuxième moitié du 19e siècle. Ainsi, en 1867, la Foire agricole du comté de Mégantic y est fondée et s'y tiendra pendant plus d'un siècle. Son encan est d'une importance telle que c'est à Inverness que sont fixés les prix des bœufs selon la quantité et la qualité des animaux qui y sont vendus.

En 1861, le palais de justice du comté de Mégantic est érigé à Inverness, témoin de l'importance de la localité, qui devient ainsi le haut-lieu de justice régionale.

L'Académie d'Inverness, bâtie en 1889, est un témoin privilégié du réseau scolaire anglophone établi dans les Cantons-de-l'Est au XIXe siècle qui comporte des écoles primaires, des académies et même une université et de l'importance qu'attachait la population anglophone à l'éducation! La région d'Inverness se distinguait alors par un taux de fréquentation scolaire plus élevé que le reste de l'actuel territoire du Québec au XIXe siècle.

Dès 1974, des artistes néo-ruraux quittent la ville pour venir s'installer à Inverness. Les Invernois d'origine les appelleront les «Youks». Ces artistes sont à l'origine de l'appellation Capitale nationale du bronze. La municipalité compte aujourd'hui deux fonderies d'art, le Musée du Bronze, une galerie à ciel ouvert et une population artistique professionnelle dynamique.