805 000 $ pour le projet «Communauté de fermiers de L'Érable»

805 000 $ pour le projet «Communauté de fermiers de L'Érable»

Ven, 22 novembre 2019, publié par Marie Paquet

La MRC de L'Érable a reçu un octroi de 805 000 $ pour le projet de laboratoire «Communauté de fermiers».

Sur la photo, Solange Thibodeau (commissaire agroalimentaire de la MRC de L'Érable), Yves Boissonneault (maire d'Inverness), Marc Simoneau (maire de Laurierville), Sylvain Labrecque (maire de Lyster et préfet de la MRC de L'Érable), André Lamontagne (ministre de l'Agriculture), Jonathan Roy (producteur maraîcher de la relève), Myrabelle Chicoine (directrice générale de la MRC de L'Érable) et Eric Lefebvre (député d'Arthabaska). (Photo : www.lanouvelle.net)
Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, André Lamontagne, et le député d'Arthabaska, Eric Lefebvre, ont annoncé l'octroi d'une aide financière pouvant atteindre 805 000 $ pour une période de quatre ans au projet de laboratoire «Communauté de fermiers de L'Érable» soutenu par la Municipalité régionale de comté (MRC) de L'Érable.

MM Lamontagne et Lefebvre en ont fait l'annonce, vendredi matin au Carrefour de L'Érable à Plessisville, en présence du maire de Lyster et préfet de la MRC de L'Érable, Sylvain Labrecque, des maires d'Inverness et Laurierville et de nombreux intervenants impliqués dans le projet.

C'est d'ailleurs dans ces trois municipalités que sera développé le modèle avant qu'il ne s'étende aux autres municipalités. Le projet va encore plus loin que celui de Ferme 59 déjà en place.

«Il s'agit d'un des plus grands projets de l'histoire de notre MRC en terme de durée et d'aide financière obtenue», a souligné M. Labrecque d'autant plus fier que la MRC soit seulement l'une des trois organisations au Québec à s'être qualifiées pour le Programme Territoires : Laboratoires d'innovations bioalimentaires.

«Son objectif est simple : attirer de nouvelles familles en agriculture et leur offrir non seulement du soutien technique et financier, mais également leur donner les moyens de bien s'établir tout en préparant la communauté dans laquelle ils s'installent à bien les accueillir.»

La MRC pense ainsi être en mesure d'attirer une dizaine de nouvelles familles par année à venir s'établir. «Avec Communauté de fermiers, nous allons développer un aspect innovant dans la manière de voir et d'aplanir les difficultés et les freins à l'établissement d'un agriculteur et de sa famille. Nous sommes en train de mettre en place une méthode pour intervenir non seulement sur le démarrage et le développement d'une entreprise agricole, mais surtout sur les conditions sociales qui favoriseront l'intégration de nouveaux agriculteurs, la capacité de production de l'entreprise et les moyens de soutenir la commercialisation localement», d'ajouter M. Labrecque.

Un modèle à suivre

Le ministre Lamontagne a indiqué que son gouvernement misait sur le secteur bioalimentaire comme levier de développement régional et que l'établissement en agriculture et la relève sont au cœur de ses préoccupations. «Le laboratoire qu'ont mis sur pied les acteurs de la MRC de L'Érable propose un renouveau en matière d'occupation et de vitalité du territoire. Cette avenue prometteuse laisse entrevoir un mariage harmonieux entre les objectifs de protection et de développement des milieux agricoles. Je suis persuadé que l'écosystème de cette MRC présente tous les attributs pour qu'un tel projet y porte ses fruits. Je souhaite que tous les acteurs du milieu se mobilisent pour en faire un succès dont le rayonnement rejaillira sur tout le Québec.»

De son côté, le député Lefebvre a indiqué que la MRC de L'Érable fait figure de précurseur en matière d'occupation et de développement de la zone agricole. Son Plan de développement de la zone agricole ainsi que son nouveau modèle d'occupation du territoire agricole Ferme 59 témoignent de son dynamisme en cette matière.

«En misant sur la solidarité et sur l'innovation pour favoriser la mise en valeur de ses potentiels agroalimentaires, sous l'angle de la relève agricole durable, elle exerce un leadership mobilisateur. En attirant et en assurant le maintien de nouvelles familles en agriculture sur le territoire, le projet Communauté de fermiers de L'Érable comporte plusieurs avantages qui vont de la préservation des services de proximité au renforcement du tissu social et économique», a-t-il conclu.

Source